Accouchement

Modes d’accouchement

L’accouchement est le moment-clé de la grossesse, vous serez guidée par votre médecin traitant ou gynécologue pour le choix du mode d’accouchement en fonction de l’évolution de votre grossesse, de votre santé et de celle de votre enfant. Il y a 2 modes d’accouchement : la naissance par voie naturelle et la naissance par césarienne.

 

La naissance par voie naturelle

L’enfant naît spontanément par voie basse en position céphalique entre les 37e et 42e semaines de gestation. Les cours de préparation à l’accouchement vous apprendront plusieurs positions pour accoucher par voie basse. C’est à vous de choisir la position qui vous convient le mieux. A noter que certaines positions sont généralement contre-indiquées dans le cas d’un accouchement sous péridurale étant donné que les jambes sont endormies.

 

L’accouchement naturel se déroule en 3 phases : la dilatation du col, la naissance du bébé et la délivrance. A partir du moment où les contractions sont de plus en plus intenses et régulières, le col de l’utérus s’ouvre progressivement (de 0 à 10 cm). Généralement, vous êtes emmenée en salle d’accouchement lorsque le col est dilaté à 3 cm et, si vous le souhaitez, vous pouvez demander une péridurale. Quand le col est dilaté, commence la phase d’expulsion, qui consiste à pousser, lors des contractions, afin de faire sortir bébé. En cas de passage difficile, le médecin peut procéder à une épisiotomie (incision du périnée pour faciliter le passage de la tête du bébé et éviter une déchirure) et/ou utiliser des instruments (forceps, spatules ou ventouses). Une fois bébé sorti, le gynécologue ou le papa coupe le cordon ombilical. La délivrance est la dernière phase et correspond à l’expulsion du placenta.

 

La naissance par césarienne

La césarienne est un mode d’accouchement par voie chirurgicale. Elle permet l’accouchement par une incision de l’abdomen et de l’utérus. Une fois que l’enfant est extrait, et après la sortie du placenta, la plaie est suturée. Elle est indiquée si la naissance par voie naturelle n’est pas possible ou présente des risques importants pour la maman ou pour le bébé. Cette intervention doit être réalisée dans un bloc opératoire dans les mêmes conditions de sécurité et d’hygiène que pour toutes les interventions chirurgicales.

 

La césarienne peut être programmée à l’avance, si des difficultés dans le déroulement de l’accouchement ont été prévues. Parfois même si tous les éléments se présentent en faveur d’un accouchement par voie naturelle, un imprévu, survenant avant ou pendant le travail, peut changer la situation et rendre une césarienne nécessaire. Elle est souvent réalisée en cas de travail prolongé, lorsqu’il y a un risque pour la mère ou pour l’enfant.

 

Plus d’informations sur la césarienne : http://www.sante.public.lu/fr/publications/c/cesarienne-fr-de-pt-en/index.html